Baladodiffusion

Les poussières de Daech - Ceux qui restent derrière

Les poussières de Daech - Ceux qui restent derrière

Youssef, jeune Québécois d'origine marocaine, s'est radicalisé et a rejoint les rangs de Daech, en Syrie, en 2014. Récemment, sa conjointe et lui ont eu un bébé au milieu des bombardements... Youssef n'y a pas survécu, mais sa fille, oui. Maintenant, qu'adviendra-t-il de la petite? Leïla, la grande sœur de Youssef, et Raed Hammoud, son ami d'enfance, sont en mission. Ensemble, ils iront jusqu’en Syrie pour retrouver la fillette et lui apporter une lueur d'espoir, dans un camp de réfugiés sous haute surveillance. Une quête humaine extraordinaire. Cette série en baladodiffusion accompagne le documentaire Les poussières de Daech et donne notamment accès aux coulisses de l’aventure telle que vécue par les documentaristes qui sont entrés là où très peu d'équipes internationales se sont rendues. À travers les épisodes, une fenêtre plus intime s’ouvre pour révéler les vives émotions ressenties, au gré des événements, par Leïla, l’équipe de production, et ceux qui restent derrière.

  • 1. Des nouvelles de Youssef

    Deux ans après le film qui racontait son parcours jusqu’à Daech, on reçoit des nouvelles douces-amères de Youssef. Les retrouvailles entre sa sœur, Leïla, son ami d’enfance, Raed, Gabriel, le réalisateur, et Mathieu, le producteur, sont émouvantes. Comment ne pas reprendre où on avait laissé?

  • 2. Les enfants d’abord

    Parmi les milliers de réfugiés au camp d’al-Hol, il y a la nièce de Leïla et une autre enfant innocente : la fille de Zak, grand ami de Youssef. La sœur de Zak entre en scène et insuffle à l’équipe une nouvelle énergie dans sa quête pour porter secours aux enfants canadiens. Que font les autres pays?

  • 3. Entre public et privé

    Le drame des enfants de Daech est un enjeu public. Il faut brasser la cage du politique, répondre aux questions de la police. En même temps, c’est une affaire de famille, très intime. Entre les préoccupations maternelles, il y a le deuil, nécessaire. Mais même en privé, se pourrait-il qu’on soit écoutés?

  • 4. Le vent tourne

    Entre travail humanitaire et travail documentaire, les objectifs de l’équipe sont proches, mais pas identiques. Ils se complètent souvent, mais parfois s’entrechoquent. Certains heurts sont plus faciles à régler que d’autres. Que faire quand le conflit est plus grand que nous et hors de notre contrôle?

  • 5. Embarquement immédiat

    L’équipe débarque enfin en Syrie, aboutissement de nombreux mois de préparation. Le camp d’al-Hol constitue l’objectif ultime, car c’est là que les tantes rencontreront leur nièce. Inch’Allah. En attendant les autorisations, la visite d’une prison et d’un cimetière provoque des remous. Comment s’en surprendre?

  • 6. Ceux qui restent derrière

    Après des mois de travail, le film est diffusé. L'équipe ne peut désormais qu'espérer une bonne réaction de la part des téléspectateurs... et des journalistes. Que faire des parents, demandent-ils? Un drame sur le camp servira de réponse. C'est l'heure des bilans pour Leïla, l'équipe et ceux qui restent derrière.

© 2020 Télé-Québec. Tous droits réservés. Réalisation - Direction des médias numériques.